ISF et art, pièges, comment ?

 

avec la collaboration de Maître Thibaut de Saint-Sernin, ESSEC, avocat fiscaliste, associé de la SCP Société d’Avocats Saint Sernin, 72 av Victor Hugo 75116 Paris, 01 40 67 95 93, info(arobase)saintsernin-avocats.fr.

Résident en France, votre foyer fiscal est soumis à l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) dès que votre patrimoine imposable atteint 1,3 million d’euros, calculé sur la totalité du patrimoine net en France et à l’étranger. Si vous êtes non-résident, vous serez taxé sur votre patrimoine situé en France seulement.
Faites votre déclaration en ligne avant mi-juin sur la base de votre estimation détaillée de la valeur de vos biens, calculez le montant de l’impôt et envoyez votre chèque avec votre déclaration. Bon courage !

mise à jour : 2017

vous n’êtes pas obligé de déménager !
(fresque à Lausanne, auteur inconnu)
clic=zoom
  > accueil d’Almanart > sommaire fiscal > voir juridique

focus : ISF Impôt de Solidarité sur la Fortune applique à oeuvres art, impôt patrimoine fortune oeuvre art, taux ISF

 

Informations sous toutes réserves pour cause d’instabilité fiscale : vérifiez auprès du fisc

 

 

l’impôt sur la fortune et l’art, en France

* : ISF = "l’Impôt de Solidarité sur la Fortune ".

vos oeuvres d’art ne sont pas assujetties à l’Impôt sur la Fortune, ne les mentionnez pas dans votre déclaration.
Cela concerne toutes vos oeuvres, anciennes ou contemporaines, et mêmes celles qui sont assimilées à de l’art (artisanat d’art) à la condition d’être élaborées par l’artiste lui-même ou sous sa conduite directe et si possible signées (bon moyen de lever une ambiguïté) : tapis, tapisseries, céramiques, émaux... ; il en est de même pour diverses collections d’objets hors de notre domaine et les antiquités qui, par définition fiscale, doivent avoir au moins 100 ans d’âge.

Mais... L’existence même de cet impôt reste un frein aux transactions d’art en raison des risques encourus :
> à l’étranger on considère que l’instabilité de la législation française fait peser des risques, comme celui de voir un jour les oeuvres réintégrées dans l’ISF : depuis que le Conseil des Impôts s’est prononcé en faveur de cette intégration en 1998, le sujet revient chaque année devant l’Assemblée, qui le rejette ; ce n’est pas totalement rassurant...
> un achat important d’art peut attirer l’attention sur le collectionneur, même si l’obligation de déclarer ces transactions n’existe plus
> rappelons que le plafond effectif de l’ISF s’est relativement abaissé par rapport à la valeur moyenne du patrimoine jusqu’en fin 2006, augmentant artificiellement le nombre de "fortunés" français ; les ajustements entre 2007 et 2011 ont un peu changé la donne avec un plafond en 2013 relevé à 1’300’000 € mais qui n’a pas bougé depuis jusqu’en 2017
> en 2018 il est probable que les choses vont un peu changer avec le projet Macron non pas de supprimer l’ISF mais de ne le baser que sur les valeurs immobilières ; cela permettra au moins d’exonérer définitivement (?) le risque d’y voir intégrer les oeuvres

 

Conseils :
> l’achat d’oeuvres d’art est actuellement un moyen légal de minorer votre assiette d’Impôt sur la Fortune
> la façon de le faire n’est pas neutre et nécessite que vous preniez conseil (voir ci-dessous)

 

le conseil d’Almanart :
fortunés, vivez dans une roulotte et consacrez
vos millions aux bonnes... oeuvres d’art !
ainsi vous échapperez à l’ISF !

 

 

 

 

 

en pratique :

> pour être oeuvres d’art, les multiples doivent entrer dans la catégorie des "originaux" selon la définition non pas des professionnels d’art mais celle du fisc, qui définit aussi le taux de TVA : voir ceci dans notre glossaire

> vous pouvez toujours inclure les oeuvres d’art dans les "meubles meublants" (le reste de vos bien mobiliers), ceci permettant de les assurer de manière banale (voir plus tard, la rubrique assurances)  ; mais alors il n’est plus possible de les retirer du patrimoine, voir ci-dessous le "piège"

> prenez garde à la valeur des oeuvres d’art : elles ne sont pas une garantie de stabilité, moins encore que la bourse ; en cas de crise économique les titres pourront toujours se vendre, même bas, tandis que bien des oeuvres ne trouveront plus aucun preneur ; la notion de patrimoine artistique est quelque chose de très particulier

> connaissez aussi cette disposition fiscale favorable : vous pouvez payer votre impôt sur la fortune ou vos droits de succession avec des oeuvres d’art ! A condition bien entendu que l’administration accepte la nature de l’oeuvre et l’évaluation que vous en faites ; pour celle-ci l’Etat fait généralement appel à des experts agréés et des commissaires priseurs, qu’il vous mieux avoir consultés avant de décider.

 

quelle est la cote de cet artiste ?

 
artprice

 

un piège

lors d’une succession vous pouvez être tenté de placer les oeuvres d’art dans les "meubles meublants", c’est à dire dans le mobilier courant, pour éviter de trop vous particulariser et de bénéficier de la fiscalité forfaitaire sur ces biens.
Mais alors ce sont... des biens, qui entrent donc dans l’évaluation de votre "fortune", et donc ne bénéficieront pas du statut d’oeuvres d’art que, fiscalement, elles ne seront plus !
Dans tous les cas (ceci et l’inverse), si une manoeuvre est trop grossière, s’assimilant à de la dissimulation, le fisc peut la remettre en question.

 

.
vous êtes amateur, collectionneur ? alors vous êtes aussi acheteur et vendeur !
pour vous, Almanart annonce des oeuvres de qualité
à céder par des particuliers

 

 

 

en Europe et ailleurs

 
le saviez-vous ?

> les seuls pays de la CE qui pratiquent l’Impôt sur la Fortune sont... la France et l’Espagne (jusqu’en fin 2017) : cette dernière qui l’avait supprimé en 2008 l’a rétabli en 2011 puis prolongés jusqu’ne 2017 ; elle inclut les oeuvres d’art et leur applique un taux minoré. La Belgique ne le pratique que pour les organisations non lucratives, et les autres pays qui le pratiquaient... y ont renoncé

> les seuls pays d’Europe hors CE qui le pratiquent sont... la Suisse ! (mais de manière favorable à vous : de 0.05 à 1% selon les cantons et la nature du contribuable, particulier ou organisation) et la Russie (0.1 à 2.2%) mais qui la contrôle mal

> en Amérique, en Asie et ailleurs, on ne connait pas ce genre de chose...

 

 

.
vous êtes collectionneur ? Almanart peut vous guider
> nous contacter
.

 

 

 voyez aussi :



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :

 

Foto Doc’ Collection s’ouvre à Arles

 
voici la première exposition fotofever à Arles, autour de la photographie documentaire, en collaboration avec 10 galeries partenaires

> du 03 juillet au 24 septembre 2017
entrée libre à la Fondation Manuel Rivera-Ortiz

 ? qui est fotofever  ?


 

un artiste crée la tombe de Gauguin !
 

quelle histoire !

un peintre, Pierre Bompard (1890-1962), a créé la tombe de Paul Gauguin aux Marquises...
racontée par Les Atamanes


 ? qui sont les Atamanes ?

 


 

blog à part...

 sur vos petits écrans : le blog d’Almanart !
décoiffant, incongru, sexy, people, pas sérieux quoi...

 


 

annoncez vos événements

cet espace est pour vous,
visible de nos 250 pages,
pour un montant minimum

contactez-nous


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :