le monde de l’art abstrait : sommaire

 

l’abstraction, concrètement :

un tableau abstrait peut être considéré comme décoratif, mais il est bien plus : l’art abstrait a pour ambition de toucher l’âme, de faire vibrer notre intérieur ; c’est un art sensuel.

La naissance de l’art abstrait a été une démarche intellectuelle élevée, en rupture avec les traditions les plus anciennes. Mais l’abstraction actuelle n’a plus ni cette nécessité de la rupture et a perdu sa composante doctrinale : c’est l’art conceptuel qui a repris cette approche cérébrale.

Les trois oeuvres en bas de cette page montrent que ces frontières sont proches : celle ci-contre est abstraite, celle en bas à gauche en a l’apparence mais ne l’est pas, celle à droite est conceptuelle.

 

Au sommaire :

 

 

 

 

 

Kurt Schwitters, Stykkgods, 1938, collage, 20x16
(courtoisie Gal. lMinotaure) / clic=zoom
 

l’abstraction illustrée par une exposition :

> artiste multiple, Kurt Schwitters fut typographe publicitaire et chroniqueur écrivain, puis dessinateur, peintre et sculpteur (ou plutôt installateur) de la fameuse oeuvre totale Merzbau
> ses petits collages sont recherchés, typiques de l’époque constructiviste d’entre deux guerres ; celui-ci, assez tardif, montre que Schwitters utilise des éléments concrets issus de son milieu de l’édition pour concevoir des oeuvres abstraites
> ce petit tableau fait partie d’une formidable exposition sur l’art abstrait géométrique, organisée par trois galeries bien connues : Le Minotaure, Alain Le Gaillard et Jean-François Cazeau, accompagnée d’un livre ; Auguste Herbin y joue un rôle central, par le nombre d’oeuvres exposées et comme théoricien de l’abstraction géométrique
> ce regroupement thématique porté par 3 galeries a l’intérêt de montrer les différents styles de cette abstraction, comme le ferait un petit musée
> signalons aussi que les Editions Le Minotaure distribuent, gratuitement à la Galerie, un opuscule intéressant sur le constructivisme et l’abstraction
> à ne pas manquer jusqu’au 22 avril 2017

Kurt Schwitters art contemporain tableau

 
> accueil d’Almanart 

> sommaire de comprendre  


focus : l’absraction, l’art abstrait, les artistes astraits, tableaux abstraits

 

 

 

à votre avis...

... pouvez-vous à tous les coups distinguer ce qui relève de l’abstraction ou ce qui est plutôt figuratif ou conceptuel ?

   
 
Jean-Denis Bonan : De face, 2007, est une oeuvre reposant sur l’écriture, mais les couches nombreuses la rendent presqu’imperceptible
(courtoisie JD Bonan) ... clic=zoom
 
cette sculpture Plastik Virtue, 1989, de Chamberlain est-elle abstraite, c’est -à-dire l’art conceptuel est-il abstrait ?
(courtoisie gal.Karsten Greve) ... clic=zoom

 

... en fait actuellement, la limite entre abstraction et figuration peut rester floue, cela ne choque plus personne ; par contre dans la 1ère moitié du 20è siècle la bataille fut féroce entre les deux genres, le dogmatisme reignait aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis !

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

l’art au vert :

partez en week-end arty !

voir nos suggestions

 

 


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :