page d’accueil du 27 juin au 3 juillet 2016

 

 

 

l’image :

Magdalena Jetelová, Accelerated Displacement, 1995, Crossing King’s Cross, London, Diasec, Lightbox (courtoisie Galerie Agnès B)

 

 

 

 

 

 

 

 

le fureteur

connaissez-vous l’Inlassable Museum ?

Magdalena Jetelova

> ce quartier de Londres maintenant central, fut très industriel ; c’est la coopération européenne qui a accéléré sa modernisation en y abritant en 2007 le terminal du TGV Eurostar (le TGV anglais a été créé bien plus tard que le tunnel sous la Manche, datant de 1994) ; une époque optimiste, heureuse et ouverte où l’Angleterre se sentait des affinités avec le continent : que cela semble lointain désormais...

> dans cette photo de la zone dans son abandon d’autrefois, Magdalena Jetelova a projeté les futures voies du TGV par des rayons laser ; ce geste minimal rend cette topographie étrange et fragile, comme un coup de grâce d’un sabre lumineux

> cette oeuvre fait partie d’une extraordinaire exposition Un Autre Monde à la Galerie Agnès-B, centrée autour de la notion de réalisme fantastique, reprenant sous forme artistique cette phrase de Louis Pauwels et Jacques Bergier dans le fameux Matin des Magiciens des années 70 : " la science moderne nous apprend qu’il y a derrière du visible simple, de l’invisible compliqué"

 

 

Edito :

Brexit, le Royaume-Désuni et l’art

> le Brexit fait un raffut partout mais en art plastique, pas une vaguelette ; sauf par les auctioners qui aux UK représentent 14.5 % du marché mondial (et 5.4% en France…), mais là on est dans le business

> curieux silence sur le net français... ça n’intéresse pas le monde plastique la libre circulation des personnes et des oeuvres ? l’harmonisation des droits, des taxes ? ni les modalités de prêt, transport, assurance, import-export des oeuvres ? ni la collaboration des institutions, les aides européennes comme Europe Créative ?

  Brexit, Royaume-uni, Europe et art  

> toutes ces avancées seront chamboulées en Angleterre, qui -nul doute- va à terme désharmoniser tout ça, car le travail d’harmonisation par l’Europe a toujours été entravé par les anglais, exécrables joueurs privilégiant leur industrie de l’art ; mais cela aura aussi des répercussions en Europe

> alors pourquoi presque aucune analyse, si peu de commenaire venant du monde plastique ou des médias du domaine ? certainement par effet de surprise, le vote ayant eu lieu un vendredi, le week-end étant sacré et le Brexit étant non-sujet imprévu...

dessin de Marian Kamensky, Cage, 2016, (courtoisie l’artiste)

> les réactions viennent surtout de l’étranger, souvent d’illustrateurs et cartoonistes comme le slovaque Marain Kamensky (ci-dessus) ou le belge Luc Descheemaeker alias O-Sekoer (ci-dessous), ou viennent d’autres domaines culturels :

 - "l’art britannique sera saigné" prédit Michel Santi DG d’Art Trading & Finance à la Tribune de Genève
 - "même si Art Basel se déroule hors de l’UE, difficile d’imaginer comment ce Brexit pourrait bénéficier aux galeries britanniques ; au contraire, cela devrait rendre beaucoup plus compliqué le travail qu’elles effectuent avec leurs artistes" (Marc Spiegler, DG d’Art Basel à Blouin Artinfo le 24/06)

 - Anish Kapoor : "j’ai le coeur brisé, j’ai honte, honte de la xénophobie dans ce pays"
 - le RIBA (Royal Institute of British Architects) de l’UK : "l’immense échange culturel sera restreint, nos activités vont en souffrir"
 - Stephen Deuchar, directeur de Art Fund (fond UK de charité pour l’art) : "nous sommes profondément concernés, tant par l’incertitude financière que par l’effet sur l’esprit qui pilote la myriade de partenaires internationaux dans l’art"
 - l’Association des Orchestres britanniques (ABO) s’inquiète des défis d’après Brexit : lenteurs bureaucratiques, risques financiers et problèmes de déplacements des artistes et orchestres [The Strad]...

Brexit, Royaume-uni, Europe et art
O-Sekoer, Brexit, 2016 (courtoisie l’artiste)

> pas d’illusion : l’après Brexit se passera mal à cause d’un désaccord de fond : Jean-Claude Juncker demande que Londres dépose immédiatement sa demande de quitter l’UE car "ce n’est pas un divorce à l’amiable, et ce n’était pas non plus une grande relation amoureuse" [AFP et Reuters le 25.06.2016 à 18h45] ; plus d’info sur LeMonde
or, au contraire, l’ancien maire de Londres Boris Johnson (un leader du Brexit) veut tout faire pour freiner le processus de sortie pour profiter de l’Europe sans plus y être… perfide Albion…

Georges Maisonneuve
 

 

 

nos coups de coeur en une image commentée : clic 

 

révisez votre Delvaux au Centre de Wallonie les traces de François Bruetschy à la Galerie Convergences les traces de Jean-Luc Parant à la Galerie Vincy le design côtoie l’art tribal chez Carpenters Workshop les éclats de rire de Carelman à la Galerie les Yeux Fertiles
Lady Gaga est bien encadrée à la Galerie Lebrun David Nash aussi dessinateur à la Galerie Lelong le gisant de Jannis Kounellis à la Galerie K. Greve l’avant-garde californienne se révèle chez Mona Bismarck la chaleur Tropicalia à l’Inlassable Museum
les effets d’Olaf Rauh à la Galerie Richard

L. Mignonneau & C. Sommerer font mouche à la Galerie Charlot

l’ombre d’Apollinaire au Musée de l’Orangerie Daniel Buren éclaire la Fondation Louis Vuitton les regards de Anne Lise Broyer à la Galerie Particulière
Compiano : la figuration narrative 2.0 à la Galerie du Centre Brook Andrew scrute l’Histoire à la Galerie Obadia Ida Tursic & Wilfried Mille enchantent la Galerie Rech Lazaro Saavedra caricature l’art à la Galerie GPN Vallois curieux mélange allégorique aux Beaux-Arts de Paris

 

 

pas toujours blockbusters, mais ne pas les manquer :

 

 

- art et architecture modernes  : l’Arte-Povera, "l’art pauvre" italien, est au Centre Pompidou ; une excellente remise au point

 
 

- art et design modernes  : Jean Lurçat enchante la tapisserie dans une splendide rétrospective à la Galerie des Gobelins à Paris

 
 

- design contemporain  : Pierre Paulin, designer et architecte d’intérieur ; au Centre Pompidou rétrospective d’un de ceux qui ont "fait" les années 60

 
 

- art actuel et sciences  : l’art illustre la science et la science inspire l’art, une exposition ludique et didactique au Musée des Arts & Métiers

 
 

- art actuel  : une captivante rétrospective de Araki sort son art d’un genre pornographique trop étroit, révélant un des plus grand plasticien japonais

 
 

- art numérique : tous les fantômes, les vrais, les faux, font à la Gaîté Lyrique un show numérique interactif qui ravit les grands enfants comme les plus petits

 
 

- art actuel : l’état de l’art plastique chinois : curiosités et révélations à la Fondation Vuitton

 

les belles expositions passées :

> cette exposition, vous voulez la revoir, la montrer, ou vous l’avez manquée ? la voici en résumé

 

à savoir :

 
> nos critères de choix des expositions
que signifient : belle époque, moderne, contemporain, actuel, avant-garde ?

> Almanart visite pour vous, ne travaille pas que sur dossiers

 

 

 

annonces d'événements :


 

 

 jetez-vous l’eau : achetez votre billet !

pour fotofever paris novembre 2016
coupe-file, discussions, visite guidée par un expert...
 


 

paysages musicaux...

 
 ? qui est
Double S ?

la chinoise Liwen Ye est passionnée de musique et de peinture : un contraste entre la peinture occidentale et les techniques de l’orientale

à la Galerie Double S jusqu’à fin juin
 


 

 

un moteur => toutes les ventes !

le plus puissant moteur de recherche d’objets d’art
100 maisons de ventes aux enchères francophones
sont déjà partenaires

 


 

Sensual Paintings :

c’est le titre de la nouvelle exposition de 5 peintres de talent à la

Concorde Art Gallery, la galerie érotique de Paris

du 4 juin au 31 juillet

de 11 à 20 heures

   
 

 

le Graffiti Art est à Bordeaux

les tableaux de légende 1970-1990 de la fameuse collection Gallizia sont à
l’Institut Culturel Bernard Magrez

 

la collection Gallizia, qu’est-ce ?

 


 

 

ce tableau assez curieux...

...est analysé par Les Atamanes ;
il est de Marie-Lucie Nessi-Valtat et date du début du 20è siècle


 ? qui sont les Atamanes ?

 


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites
Abonnez-vous, entrez ici votre ad mail :
aucune autre information n'est demandée

 

 

 

Mesure d'audience par :