page d’accueil du 8 au 14 février 2016

 

 

 

 

Bettina Rheims, Gin and Elizabeth kissing, 1995
(courtoisie MEP)

> Bettina Rheims est depuis longtemps une photographe reconnue de grands magazines et de publicité , milieu où elle s’est forgé une technique irréprochable, un style esthétique et… un excellent réseau de professionnels et de stars ; parallèlement elle s’est réservé des espaces purement artistiques où, libre et imaginative, elle a créé des séries superbes avec une thématique fort intéressante, notamment autour de "la Femme" qu’elle transforme en icone des temps modernes

> ses oeuvres peuvent surprendre par leur audace -beaucoup de stars dénudées provocatrices- ; c’est le risque de mélanger des photos plasticiennes avec d’autres : alors sa quasi-rétrospective à la MEP permet de mieux comprendre l’artiste Bettina Rheims

> par exemple que retenir de cette photo un peu transgressive de Gina et Elisabeth ? un cadrage serré, un élan traduit par la composition, la sophistication des maquillages comme des modèles… certes ; mais surtout une douceur et une délicatesse sous le regard complice d’une femme-photographe. Ces deux femmes-actrices, dont l’une un peu sur la défensive, se sentent libres d’agir, se sentent davantage en confiance que sous le regard d’un homme ;
c’est ce qu’explique Bettina Rheims lors d’une émission en cours sur le portail vidéo d’Arte où elle décrit sa démarche artistique

 

Edito :

photographie : la marée haute

> la déferlante de la photographie de tous genres ne se tarit pas ; voyez l’offre du Grand Paris : MEP, Jeu de Paume, Le Bal, la Fondation Cartier-Bresson, le Centre Iris, le Musée de Bièvres, le CPIFà Pontault-Combault, la Maison de Doisneau à Gentilly ; ainsi que le Dpt photo du musée d’Orsay et le récent du Centre Pompidou ; le tout arrosé d’environ 50 galeries de photo, 2 chaînes de magasins-galeries et 2 foires annuelles (sans compter les multiples micro-foires), toutes spécialisées en photo !

> pourquoi ? sans doute parce que la photographie nous touche tous, que appuyer sur un bouton nous fait rêver un peu artiste ; aussi parce que son champ est bien plus large que l’art plastique ; enfin car l’image fixe et mobile est devenue concurrente de l’écrit comme moyen de communication…

>> pourquoi cette photo de Daido Moryama d’une scène
assez banale, appartient-elle au domaine de l’art ?
son exposition à la Fondation Cartier nous le montre :
c’est son talent de l’assemblage, par le rapprochement
ou la succession des clichés, ou au sein d’un même
cliché comme ici : le grillage interdit le baiser mais pousse
à l’envie comme ces bas-résille sur ces jambes tentatrices ;
cette photo montre une proximité avec l’art de Bettina Rheims

Daido Moriyama, Tokyo Color, 2008, 112x149
(courtoisie DMoriyamaFoundation)

> …et cette déferlante pose problèmes : la photo est une discipline artistique reconnue certes mais on assiste à une spéculation des prix déraisonnable pour des multiples, on en vient à confondre le marché de la photo avec celui de la peinture qui tire sa valeur de la production d’oeuvres uniques ; le public aussi va se lasser, ne plus voir ces images devenues redondantes : tout phénomène exagéré est suivi d’une période de dépression.
Depuis longtemps Almanart tire la sonnette : veillez la marée basse à venir...

> cela n’empêche pas des projets d’investissements lourds qui paraissent irresponsables, tels que celui du Département de l’Essonne -un des plus endetté de France- qui, bien qu’équipé du Musée de Bièvres (déjà en rénovation), veut le doubler du méga-projet de Photopolis, à ambition nationale (qui va donc aller là-bas ?), de surcroît "complété" par un autre équipement à Saclay ; tout cela pris sur le dos du contribuable qui, lui, demande surtout de baisser ses impôts ; un non sens coupable !

Georges Maisonneuve

 

 

 

nos coups de coeur en une image commentée : clic 

 

les trompes-l’oeil étonnants de Philippe Garel à la Galerie Richard design : l’élégance des jolis bois du Danemark l’histoire de l’art marquee par Anselm Kiefer, à Pompidou les installations-photos de Daido Moriyama à la Fondation Cartier l’harmonie des collages de Bertrand Dorny à la Galerie Herold
les totems surréalistes de Wifredo Lam, au Centre Pompidou l’Effroi vous glace au Musée de la Vie Romantique Jacques Doucet, collectionneur, à la Fondation Bergé-Saint Laurent la magnifique réouverture du Musée Rodin ()
le vélo du futur de Charles Boulmois aux Arts & Métiers les dessins printés de Jean-Marc Bustamante à la Gal Ropac de Pantin Daniel Dezeuze enroule le temps à la Galerie Templon () le roi Picasso et ses maniaques au Grand Palais

 

 

 

pas blockbusters, mais ne pas les manquer :

 

 

- art actuel et art "naturel" : les bétons de Milène Guermont au merveilleux Musée de Minéralogie

 
 

- art actuel : Juliao Sarmento (renommée internationale peu connu en France) fait, par le désir, l’honneur du cinquantenaire de la Fondation Calouste Gulbenkian

 
 

> art belle époque : Eros Hugo, Entre Pudeur et Excès, une exposition très impudique à la Maison de Victor Hugo à la gloire (sic) de ce Janus de l’amour

 
 

> art et fasion actuels : à la Pinacothèque, Karl Lagerfeld vous promet une Visual Journey (un voyage visuel), par ses photograhies d’art, de stars et de fashion

 

 

 

les belles expositions passées :

> cette exposition, vous voulez la revoir, la montrer, ou vous l’avez manquée ? la voici en résumé

 

à savoir :

 
> nos critères de choix des expositions
que signifient : belle époque, moderne, contemporain, actuel, avant-garde ?

> Almanart visite pour vous, ne travaille pas que sur dossiers

 

 

 

annonces d'événements :


 

Seng Soun Ratanavanh peint le Japon

Franco-Laossienne talentueuse, elle s’intéresse au Japon, à son contraste entre culture traditionnelle et course au modernisme : son art ne manque ni de surprise ni de finesse :

 à découvrir à la Galerie Envie d’Art 4 av. Bugeaud (près pl. Victor-Hugo)

 ? qui est Envie d’Art ?

 

 


 

une exposition didactique sur Fluxus

> né dans les 60’s, Fluxus intrigue encore

cette exposition en ligne des Atamanes l’explique et dévoile des oeuvres rares 

 ? qui sont Les Atamanes ?

 


 


 

 

la Référence des artistes :

 

> le catalogue des fournitures de Géant des Beaux-Arts

 ?? qui est le Géant des Beaux-Arts ??

 

 


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites
Abonnez-vous, entrez ici votre ad mail :
aucune autre information n'est demandée

 

 

 

Mesure d'audience par :