Antoine de Galbert : blin-bling, par ici la sortie

 

 

> accueil d’Almanart

> sommaire des entretiens

 

Antoine de Galbert

ce grand collectionneur est fondateur de la Maison Rouge à Paris en 2005, qui s’illustre par la constitution d’expositions à partir de collecctions privés, approche originales et de niveau muséale, par exemple en 2008 avec la 1ère rétrospective du "Sots Art" russe, qui a marqué les esprits

(courtoisie Maison Rouge)

 

 

Almanart : le grand public s’intéresse souvent à un art contemporain promu par des événements parfois assez clinquants, comment l’aider à approfondir ?
Antoine de Galbert : vous touchez un sujet qui préoccupe tous les gens qui s’occupent de culture : trouver un juste équilibre entre ce qu’on a envie de faire et ce que les gens ont envie de voir. Moi j’ai une autre expression : ne pas donner aux gens ce qu’ils aiment, mais ce qu’ils peuvent aimer ! il faut les respecter, les aider, avoir un minimum de pédagogie, d’explications...

At : comment faire ?
AdeG : je me pose beaucoup cette question ; par exemple je ne trouve pas intéressant les expositions d’art contemporain dans les galeries anciennes (ndlr : le Louvre et le Musée d’Orsay ont commencé en 2005 puis tout le monde s’y est mis), à mon avis ça dessert plus l’art contemporain que l’inverse

At : pourquoi donc ?
AdeG : voir une exposition d’art contemporain nécessite un voyage intellectuel plus difficile que dans les arts vivants, parce que le choc des années ’60 a été plus violent. Si dans la danse, le théâtre, la musique on est encore dans la tradition (scène, lumière, musique), dans les arts plastiques le changement formel est immense ; l’idée a souvent pris le pas sur la forme.

D’ailleurs les gens qui ne l’aiment pas assimilent l’art contemporain, qu’ils ne comprennent pas, à l’art conceptuel : c’est ce moment-là qui a créé une vraie cassure dans l’attitude du public !
Pour défendre l’art d’aujourd’hui et séduire plus de gens, il faut le reconnecter à ses sources, à son passé, à notre histoire. Le grand public ne peut pas regarder un tableau de Rembrandt et un frigidaire en même temps, je n’y crois pas !
A l’inverse, amener des oeuvres anciennes dans un lieu contemporain m’intéresse beaucoup plus, je vais d’ailleurs essayer de faire des choses comme ça.

Autre chose importante : on a confondu en France politique culturelle et éducation nationale, mais ce n’est pas aux musées de former les gens. J’ai quatre enfants et je vois qu’ils n’ont rien appris à l’école, la situation est bien meilleure en d’autres pays, en Allemagne par exemple.

At  : un bilan de la Maison Rouge ?
AdeG : je suis très fier d’avoir réalisé ça, tout en restant prudent, modeste, parce que beaucoup reste à faire.
Ce début m’a appris que ce qui fait vraiment marcher une exposition c’est le « bouche à oreille », et qu’elle doit avoir plusieurs niveaux de lecture et donc plusieurs publics.

At : merci de ces libres propos !

 

Interview réalisée en 2007 par Alessandra Quaglia, remis à jour en 2009

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

hé oh hissez haut !

> cette expression marine vous sort de la bouche en voyant l’exposition virtuelle des Atamanes sur la peinture marine !

 

 ? qui sont Les Atamanes ?

 




 

 rencontrez les artistes en direct

le Salon des artistes en direct pour leurs dernières créations
entrée gratuite à télécharger ici !
au Bastille Design Center, 74 bd Richard-Lenoir, 75011

 


 

les formes et les couleurs novatrices

de Paul Gauguin sont expliquées avec un oeil nouveau dans un livre très illustré mais abordable :
 

le Paul Gauguin de Laure-Caroline Semmer

 

(les couleurs sur Almanart)


 

Barnebys estime vos oeuvres !

nouveau  : Barnebys.fr vous offre une estimation facile d’utilisation pour 15€, certificat sous 48h

obtenez une estimation

Barnebys découvre un dessin de Donald Trump
 


 

fotofever au Carrousel du Louvre

 
"la" foire de la photo contemporaine
sera au Carrousel du Louvre
du 10 au 12 novembre

un succès annoncé : déjà 70 % de galeries fidèles, 30% de nouvelles et 60 % de galeries étrangères

 ? qui est fotofever  ?


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :