la vidéo plasticienne

 

 

> accueil d’Almanart

> sommaire art numérique

> réagissez à cet article


focus:vidéo d’artiste, vidéo artistique ou plasticienne, art numérique, artiste vidéaste / toutes images : clic=zoom

 

la vidéo peine à être plasticienne

la simplicité, l’abaissement des prix, l’offre de logiciels de traitement font que la vidéo est devenue courante et riche d’expression, permettant à l’artiste de devenir le maître du tempo et du mouvement : une révolution, mais encore mal maîtrisée, non pas du fait de la technique (tout est facile) mais par le changement de concept qu’elle suppose, notamment pour se défaire de la narration venant du cinéma. Ainsi devons-nous différencier la vidéo-cinéma et la vidéo plasticienne

 

 
  • l’artiste,
    maître du temps !
     
  • les types de vidéos
      
  • et aussi :
    l’art numérique

 

 

Pauline Julier, Naturalis Historia, la Grotte, 2017
vidéo 12’ boucle (courtoisie CCS) / clic=zoom
 

la vidéo illustrée par une exposition :

> à l’heure des cyclones destructeurs, comment un artiste peut-il traduire les forces et les mystères fascinants de la nature ?
> Pauline Julier a passé trois ans à réaliser Naturalis Historia, à partir d’une découverte d’une forêt fossilisée (voir ici)
> parmi ses interprétations, cette captivante vidéo grand format vous immerge dans un monde liquide grondant, comme le ferait un tourbillon vers lequel vous êtes aspiré (extrait vidéo non disponible) ; en fait Pauline Julier a créé et filmé dans la Grotte aux Fées (Suisse) des jets de fumées artificielles
> à voir jusqu’au 17 décembre 2017 au Centre Culturel Suisse

Pauline Julier Naturalis Historia


 

l’artiste, maître du temps !

 

une vidéo artistique (ou plasticienne) est une création numérique qui utilise le temps comme élément supplémentaire d’expression. L’outil générateur est un ordinateur ou un camescope, ou les deux combinés.

La différence avec le cinéma est la technique numérique et le traitement informatique qui s’y ajoute. Ainsi la véritable innovation est cette ouverture à la maîtrise du temps par l’artiste. Au contraire du cinéma dont le déroulement est continu, où l’apport artistique est la narration comme au théâtre, où l’esthétique des images est comme un enchaînement de photos.

C’est pourquoi la vraie valeur plasticienne d’une vidéo est la création par l’artiste d’images nouvelles jouant sur le rythme, hors de la narration linéaire, que ce soient par des oeuvres abstraites, figuratives, mixant plans réels et éléments artificiels.

L’artiste détermine la durée, les ruptures, le rytme de l’oeuvre. Mais souvent c’est cet élément qui décourage l’amateur qui n’a pas la patience de suivre la totalité du déroulement, car il faut aussi constater que souvent le rythme est trop lent ; on le voit en exposition : les gens passent la tête et décrochent vite.

 

Jean-Marc Bustamante :

"la vidéo impose son rythme, les autres médias laissent le temps de voir et de chercher à son propre rythme"

 

 

 

les types de vidéos

 

> la vidéo narrative

héritière du cinéma, elle a un début, une fin, une histoire entre les deux ; est-ce de l’art plastique ? Pas lorsqu’elle suit un enchainement de scènes filmées par un outil qui impose son tempo (un camescope ou camera 16/35 mm), cela relève du 7è art, que ce soit du cinéma expérimental ou du "court-métrage"

 

> la vidéo non narrative

libérée, pure création de l’imagination de l’artiste, elle n’a pas à priori de lien avec le 7è art ; on l’appelle vidéo par son support d’enregistrement (DVD, clé) mais elle n’est pas issue d’un camescope, mais d’un ordinateur

 

 

un merveilleux exemple d’un travail manuel :
la très remarquée vidéo Irinka et Sandrinka (clic=vidéo)
de Sandrine Stoianov et Jean-Charles Finck
(courtoisie les auteurs)
  Sandrine Stoianov Jean-Charles Finck

 

> les vidéos mixtes

ce sont des créations artistiques qui suivent un rythme temporel, mais dont le déroulement chronologique est reconstitué en aval (et non en amont, cas des films) ; dans cette catégorie sont les animations, les mixages film-incrustations, les dessins mis en séquence... issus d’un ordinateur ou d’un traitement manuel de l’artiste dans le déroulement (striures, incrustations...)

 

> les vidéos composites

ce sont des oeuvres mixant plusieurs médias ou intégrées dans des installations, visibles sur un écran ou projetées dans un espace : la vidéo est un des composants.

 

Cette installation de Misha Margolis, présentée à la Galerie Charlot,
traduit une histoire tragique : les lettres que s’échangèrent la mère déportée
dès 1937 et sa fille restée seule ; des vidéos sont projetées sur la cabinet
d’écriture ; chaque lettre comporte une minuscule vidéo de quelques
secondes qui remplace le timbre et exprime de manière moqueuse
la beauté du régime soviétique (courtoisie gal. Charlot)
  Mikhail Misha Margolis

> la vidéo témoignage

filmer peut être le témoin d’un événement qui, lui seul, est l’oeuvre ; c’est ainsi qu’on peut mémoriser une performance artistique

 

> la vidéo animée

cette extraordinaire vidéo d’Antoine Roegiers s’inspire des Sept Péchés Capitaux du maître flamand Pieter Brueghel ; elle a été présentée à la Maison Rouge, à côté des estampes originales de 1557 :

 

 

création de Antoine Roegiers,
musique de Antoine Marroncles,
Blu-ray, 18"30, 2011 (courtoisie l’artiste)
 

 

 

  > sommaire art numérique   > histoire de l’art numérique   > artistes numériques

 

 voyez aussi :



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

 c’est déjà Paris Design Week !

comme chaque septembre, elle investit tout Paris, en libre accès : 08-16 Septembre

Almanart s’intéresse surtout à la partie Art & Design :

aux Docks et dans les quartiers

 


 

fotofever au Carrousel du Louvre

 
"la" foire de la photo contemporaine
sera au Carrousel du Louvre
du 10 au 12 novembre

un succès annoncé : déjà 70 % de galeries fidèles, 30% de nouvelles et 60 % de galeries étrangères

 ? qui est fotofever  ?


 

parmi les Petits Maîtres de la peinture :
 

Denis Geoffroy-Dechaume (1922-2012)
un "clacissisme raffiné"


en exposition virtuelle aux Atamanes


 ? qui sont les Atamanes ?


 

oh, la belle rentrée !

au Géant des Beaux-Arts, jusqu’au 23 octobre 2017

> qui est Géant des Beaux-Arts ?


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :