la Figuration Narrative : invention contestation

 

La Figuration Narrative redécouverte

dans la France révolutionnaire des sixties, des peintres d’origines diverses se reconnaissent, reconsidèrent l’esthétisme, la technique et le rôle de la peinture en s’engageant politiquement ; aujourd’hui on retient surtout qu’ils ont introduit la narration dans la figuration.

Il fallu attendre 30 ans pour que ce mouvement très populaire soit remis en avant, car il joua de malheur (son histoire est expliquée dans l’exposition 2008, au menu ci-dessous) ; de nos jours tous les "fondateurs" sont dans les grands musées français, dans les ventes de prestige, mais pas encore dans les grandes institutions internationales

 

 

 

 

Gérard Fromanger, Rhizomes, Bastille4,
huile, marc de café, 2000 (courtoisie l’artiste)
 

la Figuration Narrative illustrée par une exposition :

> bien entendu l’événement actuel est la rétrospective de Gérard Fromanger à Pompidou, commentée ici
> nous la complétons par une série qui y est très mal présentée, les Rhizomes dont voici une pièce
> vous y retrouvez les fameux passants de la mythique place de la Bastille (où se tient l’atelier de l’artiste), dont les racines sont ainsi représentées :

Rhizomes
 
> accueil d’Almanart
> sommaire thèmes

 

le contexte

 
dans un climat de contestation généralisée de la société et de la culture : cinéma, littérature, théâtre... ces peintres européens se sont opposés à l’abstraction comme réponse trop intellectuelle à un pop-art américain lui-même éloigné des préoccupations sociales européennes ; ainsi ces jeunes sans aucun complexe ont pris au pop’art ses couleurs vives, aux américains leurs comics et leurs polars, à l’ancien constructivisme son sens de la propagande et de la composition, aux cinéma et BD leur principe de séquence, et ils y ont ajouté une critique réaliste et sarcastique voire humoristique de la société ;

avec ces matériaux hétéroclites ils développèrent un genre nouveau, reconnaissable, lisible par tout le monde : ils ont fait sortir la peinture du cercle des initiés pour la donner au public

> Bernard Rancillac, bien qu’un des "co-fondateurs" de la Figuration Narrative, est resté très libre ; aussi connu pour ses portraits de jazz-mens, il a évolué vers un mixe figuration-pop avec toujours autant d’humour caustique, comme l’explique la Galerie Artrial à Perpignan pour son exposition en 2015 :

Bernard Rancillac, Le Pape (Mickey), 2014
(courtoisie Galerie Artrial Perpignan)
  Bernard Rancillac

 

La Figuration Narrative est née en 1964 : ce n’est pas un mouvement puisqu’il n’y a ni leader dogmatique ni doctrine écrite (sauf celles de critiques comme Gérard Gassiot-Talabot), mais un genre

.
> qui sont-ils ?
les "fondateurs" sont Hervé Télémaque, Bernard Rancillac, Peter Foldès et le critique Gérard Gassiot-Talabot.
La 1ère exposition en 1964 réunit au Grand Palais une majorité de "Narratifs" : Eduardo Arroyo, René Bertholo, Gianni Bertini, Oyvind Fahlström, Peter Foldès, Peter Klasen, Jacques Monory, Antonio Recalcati, Peter Saul, Hervé Télémaque et Jan Voss.
Puis immédiatement les ont rejoints : Gérard Fromanger, Erro, Gilles Aillaud, Valerio Adami, Henri Cueco et les collectifs Aquipo Cronica et Coopérative des Malassis ; et enfin : Peter Stämpfli, Gérard Guyomard, Gérard Schlosser et Ivan Messac
.

 

Contrairement aux Nouveaux Réalistes qui vinrent à la même époque, la Figuration Narrative ne se limite pas à un esthétisme spectaculaire, mais comporte sous son aspect plaisant une réflexion profonde sur la société, basée sur l’esprit de contestation de l’époque qui a, par la suite, évolué en esprit de résistance moins politique et plus social d’une manière générale.
Ils ont cependant encore de la peine à être vus dans des lieux significatifs, plusieurs n’ont même pas de galerie attitrée alors qu’ils sont enocre présents

 

 

où voir ces artistes :

 

Hervé Télémaque :

> la rétrospective à Pompidou en 2015 de ce fondateur de la Figuration Narrative

 

Gérard Fromanger :

> un entretien avec un des artistes majeurs de la Figuration Narrative
la rétrospective Fromanger à Pompidou en 2016

 

dans les pages d’Almanart et d’ailleurs :

 
  • la rétrospective 2008 au Grand Palais et son catalogue qui fait date par sa qualité et l’abondance de références (350 pages)
  • l’exposition Monory au MacVal en 2006
  • Rancillac à Art-Paris 2008 (il y a très peu d’info en ligne sur lui, notamment sa rétrospective au Musée de St-Etienne en 2003 n’est pas en ligne, incroyable...)
  • Erró 50 ans de collages à Pompidou en 2010
  • Eduardo Arroyo soutenu par la Galerie Louis Carré
  • Peter Klasen soutenu par la Galerie Laurent Strouk
  • Jan Voss soutenu par la Galerie Lelong
  • Valerio Adami chez Laurent Strouk
  • Henri Cueco soutenu par la Galerie Louis Carré
  • le DVD "Quand l’art prend le pouvoir", RMN-Arte
  • au Cercle d’Art : Figuration Narrative, Jean-Luc Chalumeau, 2005
  • chez Hazan : la Figuration Narrative, Jean-Louis Pradel, 2008, 2è éd.
  • la Figuration Narrative présentée par le Centre Pompidou
  Hervé Télémaque
Hervé Télémaque, Peau d’âne, huile
(courtoisie H.Telemaque)

 

 

l’inspiration narrative actuelle :

 
si les cultures de l’époque soixante huitarde paraissent aujourd’hui ringardes, théoriques, voire pompeuses, la Figuration Narrative garde un impact et une modernité fortes ; d’ailleurs on redécouvre les précurseurs (dont la majorité sont encore vivants) grâce au retour de la figuration réaliste dans la peinture qui s’accomplit depuis le tournant du 21è siècle.
Cette fraîcheur, cette limpidité explique aussi pourquoi il y a eu bien des artistes suiveurs (dans le bon sens du terme) et même de jeunes artistes qui s’expriment dans un genre voisin

> par exemple Emanuel Proweller est considéré par la Galerie de Centre qui le soutient, "comme un précurseur de la Figuration Narrative", se référant aux propos de Rancillac et Télémaque [DP] ; en effet bien des ingrédients plastiques y sont :

 

 

Emanuel Proweller, Nu en marche, 92x73, 2015
(courtoisie Galerie de Centre)
  Emanuel Proweller

 

> plus jeune, Ivan Messac soutenu par la Galerie Baudoin Lebon a adhéré tôt au mouvement ; sa production actuelle peut en grande partie se rattacher à la Figuration Narrative, comme cette oeuvre malicieuse sur Colette :

 

 

Ivan Messac, Appelons un chat une chatte, 2012,100x100
(courtoisie l’artiste)
  Ivan Messac

 

 

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

 rencontrez les artistes en direct

le Salon des artistes en direct pour leurs dernières créations
entrée gratuite à télécharger ici !
au Bastille Design Center, 74 bd Richard-Lenoir, 75011

 


 

redécouverte d’un bel artiste disparu

Jacques Reverchon maître en gravures et aquarelles, disparu a 40 ans... son magnifique travail dormait...

découvrez-le a la galerie du Vert-Galant du 1er au 16 décembre ; prix très abordables

téléchargez le communiqué


 

hé oh hissez haut !

> cette expression marine vous sort de la bouche en voyant l’exposition virtuelle des Atamanes sur la peinture marine !

 

 ? qui sont Les Atamanes ?

 




 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :