itinéraires d’art à Genève

 

Opulence et art font bon ménage ! une agglomération de 300’000 habitants aisés, un brassage international, une place culturelle, une stabilité politique et fiscale, un port franc... résultat : une cinquantaine de galeries et marchands d’art, des écoles et universités d’art et design, plusieurs musées, un salon international, des institutions et associations, des ventes aux enchères… un paradis entre lac et montagnes.

 
Toutes images : clic=zoom (courtoisie Almanart et les artistes et galeries citées)
Reportage 2010, dernière révision 2017
  > accueil d’Almanart > autres villes > participez, corrigez-nous !

focus : tourisme plan cartes map de Genève, itinéraires d’art ; l’art et design Genève ; musées galeries Genève : mamco, ArtGenève

 

Genève, capitale de symboles

 

aux deux bords du Lac (de Genève pour les Suisses, Léman pour les Français) que Genève enjambe, la ville est vite limitée par deux somptueux parcs où règne une atmosphère paisible ; le jet d’eau de 100 m. de haut ponctue une façade de banques cossues, dominées par la cathédrale. Ordre, banques et carte postale, les premiers symboles.

 

 

Mais il nous plait de montrer d’autres symboles, comme ce général Guillaume-Henri Dufour défendant les remparts de la Vieille-Ville, sabre au clair ; un faux belliqueux : cet ingénieur cultivé, pacifiste, est le créateur du drapeau Suisse (une oeuvre abstraite minimaliste ?) et de son jumeau de la Croix-Rouge, dont il fut co-fondateur en rejoignant l’initiateur Henri Dunant.
Une vraie métaphore de Genève : abord austère, mais douce à vivre, efficace inventive, sans esbrouffe.

  Genève général Guillaume-Henri Dufour

Le savez-vous ? à Genève on travaille 1 jour de plus par semaine qu’en France : 42 heures au lieu de 35, avec deux fois moins de vacances... la richesse ne vient pas seulement des banques et de la fiscalité ; encore un symbole.

 

   

Vue du lac la ville paraît petite, coincée par ces parcs riverains, mais vue d’avion elle s’étend à l’ouest et au nord jusqu’à l’aéroport ; au sud des quartiers chics et verts, s’étale une banlieue qui s’étend sur territoire français(*).

Montez au Salève (bus ville-frontière + 10’ à pied + téléphérique) pour voir spectaculairement la topographie.

Agrandir le plan

(*) : il existe une "zone frontalière" autour de la Suisse où une réglementation gère souplement les migrations quotidiennes de la population : les Français trouvent du travail à "Gn’êêve" et les Suisses prisent l’immobilier français accessible. Attention : si la Suisse fait partie de l’espace Schengen, si les postes frontières sont discrets, des contrôles douaniers volants existent.

 

pratique :

> tout à pied : trams et bus faciles et des vélos en libre-service (Velospot) mais peu de taxis, peu de parkings (mais bien placés) et stationnement difficile : paiement par monnaie pour 2 heures maxi)
> tiens, un vélo posé sans cadenas ! non il n’est pas pour vous, y a des choses ici qui ne se font pas ici...
> automobiliste : piétons prioritaires, feux réglés pour rouler lentement, présélections pesantes avec détours-surprise… ; autoroutes (même urbains) payants par vignette annuelle (40FCH vendues à la frontière, les stations et les bureau de tabacs)
> conseil : arrivant de l’autoroute A40 depuis l’ouest, continuez pour n’entrer qu’à la douane de Gaillard car… arnaque : la douane de St-Julien (celle d’avant) donne direct sur l’autoroute urbain A401, obligeant à payer la vignette sous risque de demi-tour… alors que 50 m. plus loin s’ouvre une route libre !
> gare-gare ! à la grande station de trains CFF-SNCF de Cornavin, les tires-goussets pullulent
> presque partout on peut payer en Euros (1€ = env 1.1 FCH en 2017)
> cafés et restos nombreux et chers, comme le reste, mais il existe un excellent décontractant : le chocolat au lait !

 

l’art plastique à Genève

> c’est le marché à pied de l’art : facile de parcourir ces lieux, assez concentrés
> l’été, l’art est aussi dans les rues : l’association heart@geneva soutient la création en plaçant les œuvres de 26 dans des lieux emblématiques de Genève, de mai à fin août
> partout l’accueil est suisse : calme, aimable, diligent, compétent… un rêve ; et comme le genevois est aussi râleur qu’un français, on devrait se comprendre !

Maurizio Nannucci, Art,
néons in situ, 1994, MAMCO

comment aborder l’art ?

 

Maurizio Nannucci Genève MAMCO art moderne

> les horaires sont provinciaux : souvent clos entre midi et deux, fermés parfois dès 17:00 (sinon 18 :00), aucune nocturne sauf le MAMCO (chaque 1er me. du mois) mais tous ouvrent samedi et dimanche
> entre Noël et Nouvel An vous êtes chocolat : tout est fermé (faut comprendre : les pistes sont à 30’) !
> partout, des guides d’art gratuits : "M", le précieux petit livre de tous les Musées et Centres, et des opuscules privés comme l’Art à Genève, mais eux sont incomplets car les annonces sont payantes
> une carte ExpoPass (10 FCH) couvre le Musée d’art et d’histoire, le Cabinet d’arts graphiques, les Musées Ariana et Rath et -20% sur plusieurs spectacles
> des facilités :
. le guide Genève Art Contemporain
. le moteur de recherche des expositions en cours des musées
. celui de toutes les expos à Genève

 

vous êtes collectionneur ?

> les prix des oeuvres est élevé car la Suisse est chère
> une partie des fortes transactions en art s’effectue au sein du fameux port franc, une zone de taxation privilégiée, sorte de dépôt sous douane de marchandises, où les droits ne sont perçus qu’à l’exportation et moyennant des procédures simplifiées peu onéreuses
> explications et visite du Port Franc de Genève (image >>)

 

l’enseignement :

 

Genève art contemporain

> la formation en art et design est très forte, citons : la Haute école d’art et de design (Head), Architeria (prépa), IPAC-Design, l’Atelier Hermes, les Arts Appliqués, et bien sûr l’Université

 

 

MAMCO & compagnie

l’autre booster est le MAMCO qui a hissé à l’ international la réputation de la ville en art contemporain :

Mamco

le MAMCO à droite, plus loin
le BAC et le CP

 

> le MAMCO a une réputation internationale ; il comporte une partie collections et une partie expositions

le MAMCO & co :

un bâtiment industriel nommé BAC (Bâtiment d’Art Contemporain) groupe 4 institutions :
> le MAMCO, Musée d’Art Moderne et Contemporain (entrée payante), le plus grand de Suisse et modèle de dynamisme, horaires exceptés
> le petit CPG, Centre de la photographie de Genève (entrée libre)
> le FMAC, Fonds municipal d’Art Cont. (entrée libre), médiathèque et expositions
> le CAC, Centre d’Art Cont, s’intéresse au graphisme ; atelier d’enfants, bibliothèque...

mamco Genève

une salle du MAMCO,
expo Récit en 2016

 

le FMAC présentait début 2010 des vidéos et des installations (Claude Lévèque…) et le beau dessin mural de Muck, cité plus haut

Cette fresque de neuf mètres est de Gérard Fromanger, un des fondateurs de la Figuration Narrative ; elle dépeint les liaisons électroniques qui s’établissent dans les médias entre les événements, par des liens colorés selon la codification des couleurs de cet artiste.
Cette oeuvre déposée par le CNAP français au MAMCO, illustre sa capacité de collaboration avec les plus grandes institutions du monde

extrait ; clic = totalité
Gérard Fromanger, De toutes les couleurs, peinture d’histoire,
1992, acrylique sur toile tendue, 320x920
(courtoisie CNAP-Mamco)
  Gérard Fromanger

les salons & foires d’art :

 

les manifestations :

> ArtGenève en février a maintenant bien rebondi, trouvant une place particulière sur le marché international : "sa petite dimension, la qualité de ses paticipants lui procure un charme certain ... on y découvre des pépites qu’on pourrait facilement rater chez les mastodontes" remarquait Judith Benhamou-Huet sur l’édition 2016
> ce mini-ArtParis réunissant 80 exposants d’art (dont des galeries françaises) et aussi design, est devenu un succès ; Almanart y avait déjà constaté en 2014 un bon niveau de qualité, des oeuvres aussi bien d’avant-garde que modernes et la présence de belles pièces de design ; belle scénographie, bonne information, et bien sûr une amabilité inégalée

  ArtGeneve Genève Art Fair

> le Salon du livre en avril est une très grande manifestation qui a un beau succès (100’000 entrées) ; y figurent aussi des livres d’artistes ; un léger mélange des genres (associations de tous poils...) risque de le faire tourner à la foire popu...

> les 50 JPG (50 jours pour la Photo à Genève) est une triennale (la dernière en été 2016) réunissant expositions au CPG (Centre de la photographie de Genève : ci-dessus) et en différents lieux et galeries, avec conférences, etc

> la petite BIM, Biennale de l’Image en Mouvement, aussi au CPG (la dernière en novembre 2016)

 

l’art plastique : où aller ?

 

d’incontournables musées :

> le Musée d’art et d’histoire (MAH), côté est de la Vieille Ville, propose quelques expositions modernes ou contemporaines (comme Corot en Suisse) ; il est en cours d’un agrandissement ultra-moderne
> le Cabinet d’Arts Graphiques (ex des Estampes, proche du MAH) a un remarquable fonds du XIXe jusqu’à nos jours de multiples et de livres d’artistes ; expositions temporaires (Hans Hartung, Vallotton...)
> le Musée Rath, au pied des remparts est le lieu prestigieux des manifestations temporaires modernes (Giacometti...)
> le Musée Ariana est en rive droite du Lac, dans un beau parc du même nom, derrière le jardin botanique : l’occasion d’une belle promenade culturelle ; il réunit des céramiques du Moyen âge au contemporain (Philippe Barde...)
> le MAMCO : voir l’encart

 

les quartiers d’art :

> 90% des lieux sont situés dans deux grands quartiers : la Vieille-Ville, à droite de la carte, et le quartier des Bains à gauche

> cette carte ci-montre ces deux zones élargies aux environs de ces quartiers

 

 

 

 

 

Afficher Genève artistique
sur une carte plus grande
 

 

la Vieille Ville

le vieux Genève est défendu par des remparts qui n’ont jamais été militairement franchis ; touristique, semé de brasseries ou restaurants à fondue sympas, il est limité à l’est par la place du Bourg de Four et ses terrasses bruissantes de jeunes. Elle donne accès (entre prison et tribunal !) au réputé musée d’Art et d’Histoire et au sud-ouest à la célèbre Place Neuve qui égrène le musée Rath (expos temporaires), le Conservatoire et le Victoria Hall (où se produisait le mythique Ernest Ansermet) le tout se prolonge par le parc des Bastions avec une vieille Université.

A l’intérieur des remparts : antiquaires abondent mais aussi magasins de chichouilles ou de déco qui s’appellent aussi "galerie", tourisme oblige…
Parmi les vraies galeries, quelques unes font la différence en art actuel : Bailly Contemporary, affiliée à son immense homologue parisienne elle représente des artistes de haut niveau comme Stephane Ducret qui pixellise des oeuvres classiques (ci-contre) ; une curiosité : la petite galerie Montparnasse est spécialisée en art moderne… suisse

Stephane Ducret

Stephane Ducret,
F.Hodler Jungfrau, 2009
présenté par la galerie Bailly
clic= (le flouté est volontaire !)

 

> original : pour accéder à l’Espace Muraille, faites le passe- muraille ! cet espace privé organise depuis 2013 des expositions temporaires et des événements privatifs (image ci-après)

+ suivez notre itinéraire !

 

les Bains

concentré d’art et design contemporains, cette vaste zone rive gauche (notre carte étend les Bains vers sa plage (!) au bord du Rhône) n’est pas très belle mais très dynamique, elle a son propre site et anime sa Nocturne annuelle au printemps.

éditions Blondeau

 

Les anciens ateliers sont remplacés par des bureaux d’architecture ou design et cohabitent -encore- avec boutiquiers populaires, galeries d’avant-garde et centres festifs ou culturels, l’ensemble saupoudré de cafés anciens : une sorte de Carouge voir bas de page)moins chic mais branché. Tout cela autour du célèbre MAMCO (voir l’encart) ; une Université high-tech y déverse ses étudiants. Sympa, ni snob ni trop agité (mais ça, c’est le pays) ; des galeries internationales très contemporaines s’y installent aussi (Xippas, ...) ; le CPG (Centre de la photographie Genève) expose et anime manifestations et foires

<< typique architecture industrielle réhabilitée : la galerie et célèbre maison d’édition Blondeau

 

Les horaires rikiki vous empêchent de tout faire en un jour, donc allez au MAMCO un après-midi (dès midi) et faites les galeries un autre après-midi (dès 14 :00). Les Bains se prennent à pied (!) car le stationnement est difficile

Michael Cline, Fenced, huile, 2009
présenté par la galerie Blondeau

 

+ suivez notre itinéraire !

Michael Cline

Fouinez un peu dans les hauteurs des Bains le long des quais, des centres et des assos ont pris possession des anciennes usines :

l'ile geneve

 

les Bains Genève

 

l'Usine Genève

l’Ile est un petit havre de paix
 
mélange des genres
 
l’Usine, centre culturel
devenu plus orienté théâtre
 

 

Papiers Gras Genève

posé pendant la Journée
d’Affiche Sauvage
 

C’est le règne de la diversité des cultures :

> la BD est populaire : deux galeries-librairies proposent des livres et des planches. Papiers Gras (inspiré d’un titre de 1981 de Gérard Poussin) est le temple de la BD d’art qui propose des expositions de dessins et un café, et l’éditeur StoneBundle

> le Centre de Andarta Ritorno est un laboratoire promotionnel pour jeunes artistes

> à la Jonction (à 400m à l’ouest des Bains) le micro-espace Kugler s’ouvre à des artistes émergents

Président Vertut

l’Espace Muraille (quartier vieille ville) est un petit centre privé d’art contemprain

> sur les murs, heureusement peu de tags mais du graffitisme (différence ?) organisé ; une asso Affiche Sauvage utilise l’affichage dans les rues dans l’esprit street art (image)

> des galeries créent des événements, par exemple TMproject est une galerie-étude-conseil d’art qui a présenté l’artiste Président Vertut qui vous aura fait prendre une douche en passant d’une salle à l’autre... Genève est aussi une ville d’eau

 

le Quartier de l’Etoile :

dans la banlieue industrielle du sud-ouest se tient le Quartier de l’Etoile, à côté de la gare de marchandise de La Praille, entre Carouge (ci-dessous) et le Petit Lancy (Villa Bernasconi, ci-dessous) ; car le grand port-franc pour l’art a créé des vocations : quelques galeries sont implantées dans le port-franc (mais vous n’y aurez pas accès sans rendez-vous) et quelques autres sont à l’extérieur, toutes proches :

> la réputée Galerie Bartschi a migré dans un immense hangar superbement aménagé, une prouesse architecturale, permettant d’accueillir des oeuvres de grand format, et un 1er étage plus intime
> le Galerie Espace L la cotoie, organisée en un grand espace suivi d’un lieu d’accueil et d’étude
> l’association Piano Nobile en face du port-franc, propose des expositions de jeunes artistes, soutenues par la Ville et des Mécènes

 

Galerie Bartschi

la Galerie Bartschi

 

des lieux de charme en périphérie :

> la Villa Dutoit, au nord, promeut des activités culturelles qu’elle panache, dont l’art plastique (entrée libre)
> la Villa du Parc à Annemasse, à 1km de la frontière sud-est (5km de Genève), est un petit centre d’art contemporain (entrée libre) dans le beau parc Montessuit, qui fête ses 30 ans en 2016
> la Villa du Jardin Alpin est le siège et lieu d’expo de la Société Suisse des Beaux-Arts (entrée libre), situé en banlieue nord (Meyrin), juste derrière l’aéroport dans un beau parc
> la Fondation Bodmer, au-dessus de Genève-Plage (rive gauche), est un formidable musée bibliophile dont les expositions abordent aussi les livres d’artistes (en 2016 : les 100 livres d’artistes dont Butor a fait don à la Fondation)

Villa Bernasconi

la Villa vue du parc à ses pieds
 

> la Villa Bernasconi, au sud-ouest (ci-dessous, entrée libre) est au sommet d’un sous-bois-promenade, en banlieue proche du Petit Lancy (tram) ; cette jolie maison accueille sur 3 étages des expositions d’art, BD, illustration ; elle fait lectures, performances, ateliers pour enfants, stages d’artistes ;
elle participe au festival Mai au Parc, qui réunit arts de la scène et arts plastiques

Fondation Bodmer Genève Butor

expo en 2016 sur les 100 livres
d’artistes de Butor

et Carouge, alors ?

> Carouge est un bourg ancien, pittoresque et bobo en banlieue sud de Genève ; mais il y a plus de bistrots, de déco et de fringues que d’art… qu’importe c’est sympa et branché. Citons tout de même Flux Laboratory, un centre international pluriculturel de création situé dans un ancien atelier

> au sud de Carouge au Grand Lancy, la Ferme de la Chapelle développe un programme multi-culturel dont des expositions d’art actuel.

 

 

 

voir aussi :

> l’Office du Tourisme
> VISARTE, la société des artistes visuels, avec un agenda complet
> la Fédération genevoise des associations d’artistes visuels
> visitez le Port Franc de Genève

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

 rencontrez les artistes en direct

le Salon des artistes en direct pour leurs dernières créations
entrée gratuite à télécharger ici !
au Bastille Design Center, 74 bd Richard-Lenoir, 75011

 


 

redécouverte d’un bel artiste disparu

Jacques Reverchon maître en gravures et aquarelles, disparu a 40 ans... son magnifique travail dormait...

découvrez-le a la galerie du Vert-Galant du 1er au 16 décembre ; prix très abordables

téléchargez le communiqué


 

hé oh hissez haut !

> cette expression marine vous sort de la bouche en voyant l’exposition virtuelle des Atamanes sur la peinture marine !

 

 ? qui sont Les Atamanes ?

 




 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :