Antoine de Galbert : blin-bling, par ici la sortie

 

 

> accueil d’Almanart

> sommaire des entretiens

 

Antoine de Galbert

ce grand collectionneur est fondateur de la Maison Rouge à Paris en 2005, qui s’illustre par la constitution d’expositions à partir de collecctions privés, approche originales et de niveau muséale, par exemple en 2008 avec la 1ère rétrospective du "Sots Art" russe, qui a marqué les esprits

(courtoisie Maison Rouge)

 

 

Almanart : le grand public s’intéresse souvent à un art contemporain promu par des événements parfois assez clinquants, comment l’aider à approfondir ?
Antoine de Galbert : vous touchez un sujet qui préoccupe tous les gens qui s’occupent de culture : trouver un juste équilibre entre ce qu’on a envie de faire et ce que les gens ont envie de voir. Moi j’ai une autre expression : ne pas donner aux gens ce qu’ils aiment, mais ce qu’ils peuvent aimer ! il faut les respecter, les aider, avoir un minimum de pédagogie, d’explications...

At : comment faire ?
AdeG : je me pose beaucoup cette question ; par exemple je ne trouve pas intéressant les expositions d’art contemporain dans les galeries anciennes (ndlr : le Louvre et le Musée d’Orsay ont commencé en 2005 puis tout le monde s’y est mis), à mon avis ça dessert plus l’art contemporain que l’inverse

At : pourquoi donc ?
AdeG : voir une exposition d’art contemporain nécessite un voyage intellectuel plus difficile que dans les arts vivants, parce que le choc des années ’60 a été plus violent. Si dans la danse, le théâtre, la musique on est encore dans la tradition (scène, lumière, musique), dans les arts plastiques le changement formel est immense ; l’idée a souvent pris le pas sur la forme.

D’ailleurs les gens qui ne l’aiment pas assimilent l’art contemporain, qu’ils ne comprennent pas, à l’art conceptuel : c’est ce moment-là qui a créé une vraie cassure dans l’attitude du public !
Pour défendre l’art d’aujourd’hui et séduire plus de gens, il faut le reconnecter à ses sources, à son passé, à notre histoire. Le grand public ne peut pas regarder un tableau de Rembrandt et un frigidaire en même temps, je n’y crois pas !
A l’inverse, amener des oeuvres anciennes dans un lieu contemporain m’intéresse beaucoup plus, je vais d’ailleurs essayer de faire des choses comme ça.

Autre chose importante : on a confondu en France politique culturelle et éducation nationale, mais ce n’est pas aux musées de former les gens. J’ai quatre enfants et je vois qu’ils n’ont rien appris à l’école, la situation est bien meilleure en d’autres pays, en Allemagne par exemple.

At  : un bilan de la Maison Rouge ?
AdeG : je suis très fier d’avoir réalisé ça, tout en restant prudent, modeste, parce que beaucoup reste à faire.
Ce début m’a appris que ce qui fait vraiment marcher une exposition c’est le « bouche à oreille », et qu’elle doit avoir plusieurs niveaux de lecture et donc plusieurs publics.

At : merci de ces libres propos !

 

Interview réalisée en 2007 par Alessandra Quaglia, remis à jour en 2009

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

 c’est déjà Paris Design Week !

comme chaque septembre, elle investit tout Paris, en libre accès : 08-16 Septembre

Almanart s’intéresse surtout à la partie Art & Design :

aux Docks et dans les quartiers

 


 

fotofever au Carrousel du Louvre

 
"la" foire de la photo contemporaine
sera au Carrousel du Louvre
du 10 au 12 novembre

un succès annoncé : déjà 70 % de galeries fidèles, 30% de nouvelles et 60 % de galeries étrangères

 ? qui est fotofever  ?


 

parmi les Petits Maîtres de la peinture :
 

Denis Geoffroy-Dechaume (1922-2012)
un "clacissisme raffiné"


en exposition virtuelle aux Atamanes


 ? qui sont les Atamanes ?


 

oh, la belle rentrée !

au Géant des Beaux-Arts, jusqu’au 23 octobre 2017

> qui est Géant des Beaux-Arts ?


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :